De la fabrication des enclumes

La forge au XVIIIe siècle

Cet article résume le célèbre texte de Duhamel du Monceau. Il a été présenté à l’exposition de la collection d’enclumes de Pierre Wegmüller au musée du fer de Vallorbe durant l’été 2012.

Enclume 17ter expo W Vallorbe 2012

Enclume de la collection de Pierre Wegmüller exposée au musée du fer à Vallorbe durant l'été 2012. Enclume d'armurerie forgée, pilastre cordée et soleil rayonnant. Originaire du canton des Grisons en Suisse. Datée de 1811. Poids: 96 kg.  

A notre connaissance, il n’existe aucune étude métallographique d’une enclume en fer médiévale. Par contre, nous disposons du premier traité qui décrit la manière de fabriquer les enclumes, écrit par M. Duhamel du Monceau au XVIIIe siècle. Nous allons vous en résumer les différentes étapes.

1- Mise en forme du corps. Les forgerons soudent quatre masses parallélépipédiques de fer bien affiné.

2- Création de trous de «manipulation». Pour déplacer cette importante masse de fer à l’aide grandes barres, les forgerons créent un trou dans les faces latérales, inférieure et extérieure de l’enclume.

3- Fortification du corps. Les forgerons soudent sur la face avant une sorte de pilastre appelée «poitrine», surmontée d’une barre horizontale qui élargit la table. On donne une forme arrondie à ces deux mises qui prennent ainsi l’apparence d’arcades: de cette façon, l’enclume est fortifiée sans trop augmenter son poids.

4- Soudure du pied. Ordinairement, les forgerons formaient le pied des enclumes en soudant sur les côtés deux mises. La base de la poitrine est également forgée, souvent en lui donnant l’apparence d’un socle.

Enclume 17sex expo W Vallorbe 2012

5- Soudure des talons ou des bigornes. Aux extrémités de la table, les forgerons soudent une mise parallélépipédique pour un talon, conique pour une bigorne.

6- Création de l’œil porte-outil, placé près de la bigorne. M. Duhamel du Monceau ne précise pas la technique employée.

7- Soudure de la table. La table est une plaque constituée de barres ou de cubes d’acier soudés entre eux. Cette plaque est elle-même soudée sur le corps de l’enclume.

8- Trempe de l’enclume. Les forgerons emplissent une cage d’une pâte spéciale destinée à la tempe et sur laquelle ils posent la table de l’enclume. Le tout est installé dans une fosse débordant de charbon. Lorsque l’enclume chauffée atteint la température désirée, qui varie selon l’acier employé, elle est retirée de la fosse et plongée dans l’eau.

Dans son traité, M. Duhamel du Monceau nous décrit un mode de fabrication proche de celui employé par les Romains. Toutefois selon les informations dont nous disposons, il semble que la principale différence réside dans la qualité du fer utilisé, éponge non affinée chez les Romains, fer bien affiné au Moyen Age. 

Enclume 17oct expo W Vallorbe 2012